• Couverture japonaise collector



    Résumé du tome :

    Interlude 16. Celui qui se dresse dans une fumée noire :

     

    Hypérion nargue les saints en leur disant qu' ils peuvent l' attaquer en même temps s'ils le souhaitent. Il leur distribuera la mort ! Mais Aiolia veut être son unique adversaire. La nouvelle Titanomachie avait commencé avec leur duel, elle se terminera avec cette ultime confrontation.

    Je vais vous empaler et vous cuire à la broche dans mon four personnel !



    Chapitre 64. Celui qui porte l' infini :

     

    Hypérion veut se construire un avenir après avoir été privé de lumière dans le Tartare. Cette bataille est pour lui nécessaire. Il détruit son soleil noir et les flammes de celui-ci se greffent sur son dos comme des ailes. Il libère ainsi toute sa puissance et il attaque Aiolia. Le Titan tranche le Lightning Bolt du Lion avec son épée. Il porte alors son Prominence Blade. La chaleur intense des flammes qu' Hypérion a dans son dos crée une persistance rétinienne, notre héros ne sait plus où est son adversaire !

    J' aurais ta tête Duncan Mc Leod, euh... Aiolia pardon


    Chapitre 65. Celui qui apporte la destruction :

     

    Hypérion se bat à la vitesse de la lumière et Aiolia ne décèle aucune faille dans la technique du Titan. Il est complètement dépassé par la puissance de son adversaire. Il reconnaît l' extraordinaire pouvoir entièrement libéré du dieu. Notre héros veut se battre pour retrouver Lithos, il invoque son Photon Burst !

    Bien joué, mais essaie encore !

     

    Lithos est convaincue que son maître va la sauver du Cronos Laburinthos. Elle dit à Cronos que le Lion va aussi l' aider, car il doit protéger chaque vie. Notre héros invoque les photons et le concentre dans son poing pour faire un Lightning Bolt surpuissant, comme contre Coeos. Mais Hypérion l' esquive. Ses flammes forment le symbole de l' infini, puis se concentrent dans son poing, c'est l ' Ouroboros Prominence. Cette attaque détruit le bras droit du saint !

    Je m' ennuie trop. On fait un cache-cache dans le palais ?



    Chapitre 66. Celui à qui l' on a confié la foudre :

     

    Hypérion a le dessus. Face à lui, Aiolia a perdu connaissance, mais il continue à se battre porté par l' instinct du combat ! Ayant recouvré ses esprits, notre héros constate son impuissance. Le Titan dit que ce fut un honneur de l' affronter et lui porte l' Ouroboros Prominence de plein fouet. Le choc de l' attaque se fait sentir jusqu' au Cronos Laburinthos. Le chef des Titans et Lithos voient que Rhéa est pétrifiée et arrivent à la terrasse. Ils sentent le cosmos du Lion qui faiblit. La servante appelle son maître.

    Face aux événements, Rhéa reste de marbre !

     

    Aiolia n' a pas abdiqué, bien que son bras droit ne tient que grâce à son cosmos. Il a paré l' attaque d' Hypérion avec le Keraunos. Prométhée et Pontos discutent sur le choix de Coeos de donner son pouvoir à un mortel. L' ange estime que les échanges entre les dieux et les humains peuvent exister. Le Lion et le Titan sont prêts à se battre pour les mêmes idéaux : la protection de leur peuple.

    -Prométhée-moi que ce combat finisse vite, maître Pontos !
    -Quel jeu de mots laid, mon ange




    Chapitre 67. Celui qui reste à la fin :

     

    Malgré le Keraunos de Coeos, Aiolia ne peut rien contre Hypérion qui utilise tout son potentiel. Il invoque tout de même des photons dans son bras gauche. Il tourne son bras droit à haute vitesse pour le transformer en un bouclier d' éclairs. L 'attaque d' Hypérion est inefficace, le Lion lui porte un Photon Burst en pleine poitrine !

    - Rhaaaa ! Je suis le dieu du Soleil
    - Râ ? Je croyais que tu étais Apophis pourtant

     

    Dans le Cronos Laburinthos, le maître des Titans dit qu' il ne souvient plus de l' emplacement de la sortie. Un inconnu apparaît alors et dit à Cronos et Lithos qu' il faut l' appeler "espoir". Il leur fabrique un escalier pour les faire sortir, mais il disparaît aussitôt.

    Je me suis perdu. Où est la sortie s' il vous plaît ?



    Chapitre 68. Celui qui aurait voulu :
    Tu te la joues trop Hypérion à mon avis

     

    Malheureusement pour Aiolia, le coup qu' il a porté n' est pas fatal. L' ichôr et l' Ouroboros du Titan régénèrent ses blessures. Le bras gauche du Lion est gravement endommagé par cette attaque frontale. Mais il porte son bras droit, qui est gravement brûlé, dans la blessure au Titan qui est en train de se guérir. Son bras est alors entièrement soigné par le sang divin et il porte le Lightning Bolt sur le Dieu. Hypérion est vaincu, mais la victoire est amère. Notre héros souhaitait vraiment une coexistence pacifique entre les deux peuples.

    Il est où, il est où le brabras ? Approche pour que je te le montre de plus près !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique